Zovck expose chez Purée Jambon -II-

Publié le par Gibouley

Heu-reux ! Non vraiment, heu-reux de chez heu-reux ! Maintenant que c’est fait, qu’a eu lieu le premier vernissage de la première exposition de la première créatrice choisie par la première boutique pour enfant vraiment sympa du quartier Montmartre (Bah, quoi ? on a le droit de s’dire qu’on est les number one dans sa catégorie, non !)… on peut vous l’avouer : on a eu la trouille. Comme pour toutes les premières fois (« Toutoute première fois » dirait Jeanne Mas) de sa vie d’ailleurs. La veille dans la journée, on était déjà un peu stressés. Et puis surtout, la nuit avant l’événement, on n’a pas arrêté de faire gigoter ses méninges, sans pouvoir fermer les yeux bien sûr. Est-ce qu’il y aurait un peu de monde ? Pas beaucoup ? Enormèment ? Est-ce que Zovck serait satisfaite de l’accrochage de ses œuvres ?  Est-ce qu’il ne ferait pas trop moche dehors (parce que la semaine précédente franchement…) ? Est-ce qu’on ne serait pas trop vite en rupture de fraises Tagada ? Est-ce que tout et n’importe quoi en fait… ?  Des cogitations pour rien du tout !  La boutique n’a pas désempli de l’après-midi ! Parfois, au même moment, jusqu’à trente curieux, manifestement heureux, discutant et s’émerveillant ! Zovck aux anges !  Des enfants enchantés ! Un avant-goût de printemps en somme. Et d’ailleurs, le lendemain le soleil, qui s’était éclipsé depuis 15 jours (Brrr !) est venu s’accrocher juste au-dessus de la rue Durantin. Je crois que lui aussi, il aime bien les premières…      

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article